CABINET DE CHIROPRAXIE
CONVENTION-VAUGIRARD
CABINET DE CHIROPRAXIE
CONVENTION-VAUGIRARD

Présentation de la chiropraxie

Qu'est ce que la chiropraxie ?

La chiropraxie est la profession de santé manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations. Elle se fonde sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme. Elle permet de diagnostiquer, traiter et prévenir les dysfonctionnements du squelette, des muscles, du système nerveux et leurs conséquences. Plus spécifiquement, le chiropracteur est spécialiste de la colonne vertébrale ; il fonde son traitement sur les relations existant entre le rachis et le système nerveux.

Notre quotidien (sport, accidents, stress, conditions de travail, mauvaises habitudes, manque d’exercice etc.) est source de tensions qui ont pour conséquences des dysfonctionnements ou des douleurs.

Les patients consultent en première intention le chiropracteur qui établit un diagnostic dans le domaine de la chiropraxie, puis choisit et met en œuvre l’arsenal thérapeutique dans son champ de compétence. Il préconise des examens complémentaires lorsqu’il le juge nécessaire. Collaborant avec les autres professionnels de santé, le chiropracteur participe aux échanges pluridisciplinaires visant la qualité et l’efficacité des soins ainsi que la sécurité et le bien-être du patient.

Le traitement repose principalement sur les actes de manipulations et de mobilisations articulaires qui sont aussi être appelés "ajustements". La chiropraxie est donc une réponse naturelle, non-médicamenteuse, préventive autant que curative.

La chiropraxie est une profession réglementée, reconnue par l’OMS. Le titre de chiropracteur est réservé aux professionnels justifiant d’un diplôme agréé par le ministère de la santé.

Comment sont formés vos chiropracteurs ?

Les études de chiropraxie sont exclusivement des études spécifiques de cycle long à temps complet, basées sur une norme internationale et enseignées en France dans une école agréée par le ministère de la santé.

L’enseignement est principalement dispensé par des docteurs en médecine, des chiropracteurs, des universitaires, des docteurs en sciences (PhD) et des enseignants chercheurs. En France, la chiropraxie est enseignée dans une unique école, l’Institut-Franco-Européen de Chiropraxie (IFEC) comportant deux pôles : Toulouse et Ivry-sur-Seine.

Vos chiropracteurs ont été diplômés suite à cursus de 6 ans, comprenant 5500 heures de cours théoriques et pratiques. Ils ont  également effectué de nombreux stages hospitaliers, ainsi qu’un clinicat de 15 mois en fin de cursus dans le Centre de Soins chiropratiques de l’IFEC .

Les techniques chiropratiques

Le chiropracteur possède un important arsenal thérapeutique. Parmi celui-ci, les outils de soins les plus souvent utilisés sont l’ajustement, la mobilisation articulaire, le traitement des tissus mous, les exercices, les conseils de posture et d’hygiène de vie et d’autres techniques plus spécifiques comme COX.

L’ajustement :

L’ajustement (ou manipulation articulaire) est une manœuvre brève, rapide et de faible amplitude, exercée au niveau d’une articulation. Il a plusieurs effets :

  • le regain de la mobilité articulaire et l’amélioration de la fonction articulaire,
  • la diminution de la douleur ressentie,
  • le relâchement musculaire,
  • la stimulation du système nerveux,
  • la diminution des adhérences articulaires.

La mobilisation articulaire :

La mobilisation est un mouvement lent et de grande amplitude, appliqué par le chiropracteur sur une articulation, dans les limites de sa capacité. Elle peut être réalisée par mouvements répétitifs ou par le maintien de l’articulation au maximum de son jeu habituel. Il s’agit ainsi de faire travailler l’articulation avec pour objectif un gain d’amplitude articulaire et/ou un étirement des tissus mous (muscles et tendons, notamment).

Le traitement des tissus mous :

Le traitement des tissus mous (muscles, tendons, ligaments et autres tissus conjonctifs) est souvent une étape essentielle. En effet, que les tissus mous soient directement à l’origine de la douleur (tendinite, entorse) ou qu’ils soient douloureux par compensation d’une lésion sus-jacente (lombalgie), il est nécessaire de les traiter. Pour cela, le chiropracteur est formé à diverses techniques : K-Tape, ART, RPI, Graston, Activator, Trigger point…

Les exercices :

À visée préventive ou de soin, les exercices thérapeutiques proposés par les chiropracteurs à leurs patients occupent une place de choix dans l’arsenal thérapeutique. Leur efficacité dans la prise en charge des douleurs vertébrales les plus communes est établie. Ils préviennent la réapparition de la douleur et produisent des effets antalgiques. Les exercices qui vous seront proposés par votre chiropracteur seront toujours adaptés à votre situation et à votre motif de consultation.

Les conseils de posture et d’hygiène de vie :

Après une écoute attentive de leurs patients, et lorsque cela est nécessaire, les chiropracteurs peuvent dispenser des conseils d’hygiène de vie ainsi que des conseils posturaux adaptés à l’environnement psycho-social et professionnel du patient. Suivre ces conseils permet généralement d'accroître les bienfaits des soins et de prévenir la réapparition des symptômes.

L'évolution de la chiropraxie

La chiropraxie est née à la fin du XIXe siècle.

  • En 1993, la World Federation of Chiropractic devient membre de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), selon laquelle, la chiropraxie, médecine douce est l’une des prises en charge efficaces des troubles neuro-musculo-squelettiques.

  • En France, en 2002, la profession est reconnue par le ministère de la santé.

  • En 2011, le décret relatif aux actes et aux conditions d’exercice de la chiropraxie définit le statut des chiropracteurs, seuls thérapeutes non médecins autorisés à pratiquer des manipulations vertébrales sans avis médical, en vertu de la qualité des preuves scientifiques sur l’efficacité de la chiropraxie comme de la qualité de la formation reçue par l’ensemble des professionnels diplômés en exercice.

  • En 2013, les chiropracteurs sont enregistrés à l’agence régionale de santé et ils se voient attribuer un numéro ADELI.

    En France et dans le monde, la recherche est une priorité pour la chiropraxie, contribuant au développement des connaissances et de la recherche scientifique. Objet de nombreuses études et publications (JAMA, BMJ, The Lancet...) qui ont démontré son efficacité et son apport à la prise en charge des pathologies musculo-squelettiques, la chiropraxie est reconnue dans de nombreux pays par les autorités scientifiques et sanitaires (OMS, INSERM, NIH, NICE...).

Pour en savoir plus : ​​​​​​​

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion